L’audition

Le fonctionnement de l’oreille

L’oreille est l’organe grâce auquel nous entendons. Elle est aussi en grande partie responsable de notre équilibre. Son fonctionnement et son anatomie sont bien connus aujourd’hui.

Anatomie et fonctionnement de l’oreille

Notre oreille est composée de 3 parties, ayant chacune une fonction bien précise.

L’oreille externe

Elle est constituée du Pavillon et du Conduit Auditif Externe. Le fond de ce conduit est fermé par le Tympan.
L’oreille externe capte, amplifie et transmet les vibrations sonores jusqu’au Tympan.

L’oreille moyenne

Elle est composée du Tympan et de petits osselets (Marteau, Enclume, Etrier), ainsi que de cavités creusées dans le Rocher (os du crâne).
Les ondes sonores, provenant de l’oreille externe, font vibrer la membrane du Tympan. Les vibrations sont alors transmises par les osselets jusqu’à l’oreille interne.

L’oreille interne

Aussi appelée Labyrinthe, elle est composée de deux organes : la Cochlée, en forme d’escargot (pour l’audition) et le Vestibule (pour l’équilibre). Elle se termine par la Trompe d’Eustache.
Les cellules sensibles de la Cochlée transforment les vibrations en influx nerveux. Cette information est transmise via le nerf auditif au cerveau, qui interprète l’information et la transforme en son.

Les troubles auditifs

Surdité et perte auditive

Perte auditive de transmission

Cette perte auditive se produit lorsque l’oreille externe et moyenne ne peuvent plus conduire le son dans l’oreille interne. L’une des causes les plus courantes est le blocage du conduit auditif externe (causé par l’accumulation de cérumen ou une infection). La plupart des cas sont temporaires et peuvent être corrigés grâce à un traitement médical adapté.

Perte auditive de perception

Ce type de perte auditive, qui est fréquemment traitée avec succès au moyen d’aides auditives, peut résulter :

  • de l’endommagement des cellules sensorielles ou des fibres nerveuses de l’oreille interne
  • d’une exposition à des maladies telles que les oreillons, la méningite, la sclérose en plaques ou la maladie de Ménière
  • de l’utilisation de certains médicaments tels que l’aspirine, le cisplatine, la quinine ou des antibiotiques tels que la streptomycine et la gentamicine
  • de la contraction par votre mère de la rubéole au cours de sa grossesse ;
    d’un poids faible à la naissance
  • de la génétique
  • de blessures à la tête ou aux oreilles

Perte auditive mixte

Il s’agit d’une combinaison des deux cas précédents. Ce type de perte peut être traité avec succès grâce à une assistance médicale associée à l’utilisation d’un appareil auditif.

Les conséquences de la surdité

Si les réactions varient d’une personne à l’autre, non corrigée, la surdité peut entraîner de nombreux problèmes sociaux et psychologiques. Certaines personnes atteintes de surdité doivent également faire face à des troubles physiques. Des études montrent que le port d’aides auditives appropriées améliore le bien-être social et psychologique ainsi que la qualité de vie des malentendants. Une de ces études a été réalisée par le National Council of Ageing, (NCOA), aux Etats-Unis.

Conséquences sociales

Les personnes dont la surdité n’est pas traitée et/ou corrigée ont souvent énormément de mal à prendre part à des activités sociales, même au sein de leur propre famille.
L’étude du Royal National Institute for Deaf People (RNID) – ‘Breaking the sound barrier’ (Briser le mur du son) de 1999 a révélé que 71% des sourds et des malentendants se sentent isolés par leur perte d’acuité auditive. Le RNID a également mis en évidence que 39% de ces personnes évitent de rencontrer des gens qu’elles ne connaissent pas et que 91% ont des difficultés à gérer la situation dans des endroits publics.

Les acouphènes

Vous entendez parfois un bruit parasite (bourdonnement, sifflement) sans origine apparente ? Vous souffrez peut-être d’un acouphène comme 10 à 17% de la population. Rassurez-vous, ce phénomène est aujourd’hui bien connu et s’avère le plus souvent bénin.

Quelles sont les causes de l’acouphène ?

Ce petit bruit répétitif qui semble n’exister que dans votre tête n’est pas une hallucination. Il s’explique souvent par des troubles métaboliques ou organiques. Voici les principales causes identifiées :

  • Traumatisme sonore (exposition intense au bruit)
  • Bouchon de cérumen dans l’oreille
  • Choc de l’oreille (fracture du Rocher)
  • Hypertension
  • Trouble hormonal (hyperthyroïdie, hypercholestérolémie etc.)
  • Diabète
  • Problème dentaire
  • Stress, anxiété
  • Trouble de l’audition
  • Vieillissement de l’oreille (presbyacousie)

Quel lien entre l’acouphène et les troubles de l’audition ?

La baisse de l’audition s’accompagne parfois d’autres gênes auditives, telles que la sensibilité aux bruits (hyperacousie) et l’apparition d’acouphènes.
Le vieillissement naturel de l’oreille (presbyacousie) est aussi parfois à l’origine d’acouphènes. Ces facteurs expliquent pourquoi une plus grande fréquence de sujets souffrant d’acouphènes a plus de cinquante ans.

Comment se traite un acouphène ?

Si vous pensez souffrir d’acouphènes, parlez-en à votre médecin traitant. Il pourra réaliser les premiers examens et éventuellement vous orienter vers un médecin ORL pour un bilan auditif. Des traitements médicamenteux et des solutions non médicamenteuses (sophrologie, stimulation, thérapie, etc.) sont proposés aujourd’hui selon les cas.